GO TO GIRL /////

HELLO YOUUU ! ( en dehors de vous trouver plus beaux que d’habitude aujourd’hui, c’est surtout pour le coté américain de la chose)

Alors votre week-end mes chers et tendres? Avez-vous hiberné dans votre frigo pour anticiper la canicule de cette semaine ? Moi je suis partie chercher la chaleur de l’amour – blague – à Saint Amour –

En réalité, pour ceux qui n’auraient pas suivi, j’étais – en toute simplicité – LA WEDDING COORDINATOR – lors du mariage franco-américain ( et ouais ma gueule ) du frère d’une amie. Acte lucratif que l’on se rassure un peu quand même !

En dehors d’avoir ce pompeux statut et de porter fièrement mon super badge, il était de mon devoir de  m’assurer que tout se passe bien tout au long de ce week-end festif, je crois avoir plus ou moins réussi ma mission puisque les mariés se sont dit oui et avaient toujours l’air d’être heureux même le lendemain de leur consentement éternel !

J’avais pour principales missions, en dehors d’avoir toujours le sourire ( oup’s ), m’assurer qu’il n’y avait que des invités au sein de la propriété, recevoir les différents prestataires – toujours avec le sourire bien sûr – faire le lien entre eux si besoin, allumer les bougies, effectuer quelques tâches ingrates dont je tairais le nom, ranger un peu au fur et à mesure …. bien évidemment en dehors de ces nombreuses tâches il y avait aussi celle de profiter des petits fours et boire du champagne, mais pour tout vous avouer je n’ai jamais été aussi sobre à un mariage de toute ma vie – presque comme si c’était le mien – enfin j’imagine – enfin je me le souhaite en tout cas –

Mariage des plus somptueux d’ailleurs, le merveilleux cadre y étant pour beaucoup à moins que ce ne soit les mariés eux mêmes !

Nourriture délicieuse et surtout copieuse, prestataires efficaces: pouce en l’air pour le pianiste (chaussettes + bretelles  + cravate assortis au piano…), pouce par terre pour les DJ ( sans parler de la musique, qui somme toute était plus ou moins adéquate ) qui ont  mis autant de temps pour monter et démonter leur matériel que pour trouver une femme (ndlr : vieux garçons).

Bras en l’air pour le feu d’artifice tiré du jardin ! Autant, je vous le dis franchement, se démonter le cou pour apercevoir un feu d’artifice le 14 juillet coincé entre deux camions de guez‘, très peu pour moi, mais là c’était réellement extraordinaire ! L’expression  » s’en mettre plein la vue » était à son comble ! En parlant d’expressions, coup de cœur pour le nom des tables, qui reprenait des expressions françaises ( traduit en anglais évidemment ), allez comprendre pourquoi ma table portait le nom de « cul sec » … d’ailleurs en parlant de table et non de cul sec, j’étais à la table des « jeunes »soit quelques « amazing americans », pour qui la France et le village de Domsure représentait un dépaysement et un enchantement total, et de bons français, cheucheu’ au doigt, étoles et robes de bonnes sœurs en goguette – tout ce que j’aime -mais le plus drôle encore était mon compagnon de droite, qui n’était autre qu’un séminariste – un prêtre en devenir en somme- en réalité c’était très intéressant d’être à ses côtés !

Comme un mariage ne se finit jamais, il y avait aussi le brunch du lendemain, brunch gargantuesque, le rangement qui en découle aussi pardi !

cecile

Wooooowwoooo

chayeauInfime partie de la demeure

culsecNo more details

damejeanneDame -Jeanne

voituredesmariésLa voiture des mariés

C’est quand le vôtre ? Vous avez réservé votre week-end pour le mien ?

Doux baisers mes beautés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s