gris Paris pluie

Bonjour mes lapins urbains ,

Au moment ou mes doigts se posent sur le clavier pour vous conter mon passionnant week-end, j’hésite vraiment entre m’enfermer dans la salle de réunion et finir ma nuit ou traverser la place Bellecour en sens inverse et finir ma nuit dans mon lit, bref, vous l’aurez compris, je suis en pleine forme ce matin ! En réalité je vais juste boire un mug géant de café, ça ira déjà bien comme ça …!

Comme vous l’aurez deviné, pour les moins bêtes d’entre vous, mes tribulations étaient parisiennes ce week-end, l’alibi étant un anniversaire surprise le vendredi soir, il m’était presque obligé de poser mes pieds à Paris.

La surprise étant faite, il était temps de me fondre dans le décor parisien; rencontrer des nouvelles personnes, ‘ les amis de mes amis sont mes amis’  ( coucou Friendset ), rencontrer des faux jumeaux ( tout bonnement incroyable ), parler ski avec un parisien ( ce qui n’est pas si antinomique que ça à priori !), boire du bon champagne et se gaver de gâteau au chocolat, applaudir le roi de la critique du 7éme art, le génie c’est ici , bref chouette soirée !

Le lendemain, réveil sous la pluie, une chouette doudoune à capuche a fait partie du décor du week-end, mais à part ça tout était parfait !

Déjeuner en excellente compagnie à Abbesses, le prochain ne sera pas Australien mais tout comme,  puis, comme les trajets parisiens ( oui j’oublie tout de même de dire qu’à chaque fois que je vais à Paris, je rêve encore plus d’une vie de nonne ou presque à la campagne ) durent la moitié d’un week-end il était déjà presque temps de filer me ravaler la façade ou au moins faire semblant de ressembler à quelque chose puis de filer dans mon QG préféré qui porte bien son nom; Le Chat Ivre , retrouver les fidèles copains et s’en faire de nouveaux, pour en revenir au Chat, celui-là du moins, c’est le spot idéal pour déguster des tapas originales, boire du Spritz et du bon vin, tomber par hasard sur des lyonnais … après s’être enjaillé (  blague ) bien comme il faut, dirextion le Rex Club, ou déhancher son boul’ est le minimum à faire dans ce haut lieu de l’électro, un conseil, arrêter de fumer avant d’y aller, plusieurs verres et déhanchements plus tard, il était temps de fermer les yeux et plus si affinités.

Le lendemain, doux réveil sous la pluie, comme l’envie de manger devient l’ultime désir, nous avons posé nos pattes devant, pour ma part, une succulente côte d’agneau- gratin dauphinois maison, rapport qualité prix imbattable à la Cantine de Belleville , le reste de la journée n’étant pas réellement productif il n’est pas nécessaire d’en évoquer les détails, rien à voir mais à voir ou à revoir tout de même : le tumblr le plus chelou de Paris c’est ici !

L’envie de revenir est toujours là, Paris est une beauté sans nom, les amis y vivant sont les plus cools de la terre, mais mon cœur est celui d’une lyonne, mais promis, PARIS, je reviens vite.

nouveauchiccertainement pas le port des bottines en septembre 

brochantquartier gagnant

lechativreivresse nyctalope

Et vous, comment allez-vous ?

Bisous mouillés

Emoji

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s