Froid, Kapoor et chèvre-miel

Bonjour mes poussins,

Alors votre premier week-end en moufles ?

Pour ma part, il avait toutes les bonnes doses pour un week-end réussi; du culturel, du festif et du gourmand, le trio plus que gagnant, selon moi, évidemment !

Vendredi c’était le big big cocktail chez Juliette, le cadre est sympa, la clientèle un peu trop bling’ mais le fait de boire son cocktail dans une tasse vaut largement le coup d’y laisser traîner ses pieds !

Samedi direction le Couvent de la Tourette, à Eveux, prés de l’Arbresle, pas pour me transformer en Frère Dominicain ( quoi que ) mais pour  y admirer l’architecture moderne de Monsieur Charles-Edouard Jeanneret dit Le Corbusier, sa dernière grande œuvre d’ailleurs, et d’apprécier ou non les sculptures d’Anish Kapoor, dans le cadre de la Biennale de Lyon. On y apprécie ou non les jeux de reflets des miroirs, les contrastes de matières et textures entre le béton des murs et des œuvres en cire.

12239907_10153419722639842_4308607635827259763_n

Corbu sans filtre

12274393_10153419723039842_2748667112579770145_n12241714_10153419723164842_4415303813385147822_n12243122_10153419723104842_3765127511436521972_n

Lady Gaga était là avant moi

12239714_10153419722974842_5989689152430304147_n12247133_10153419722889842_5374382294226713117_nEndeless Coulumn

12249662_10153419745934842_5209525008112331854_n

En compagnie de Rafikarchitecte et de ses amis sudistes, le froid n’étant pas le compagnon idéal d’une visite touristique de la ville, boire un Pinot à La Poule au Pot était la bonne alternative !

J’aime ses journées ou rien n’est obligatoire, où il est bon de se laisser porter par les gens, les événements , d’évoluer au gré de ses envies, de ses humeurs …  j’ai opté ( facilement tout de même ) pour le prolongement de la journée avec les mêmes bonnes personnes, il faut dire que je refuse rarement une raclette, surtout quant il y a au programme du fromage de chèvre !

La raclette étant faite, les verres vidés correctement, direction la Maison M, je crois que la prochaine fois, je viendrais nue, car passer plus de temps à faire la queue pour se rendre au vestiaire + pour récupérer ses affaires, ne vaut franchement pas le coup, un cocktail en appelant un autre , d’un pas bourré, nous allâmes au Soda Bar, finir de se rafraîchir le gosier.

Dimanche, les huitres étant trop matinales, le chocolat gourmand puis la bonne crêpe (  oui  oui gros goûter ) furent plus adéquat  avant de se lover dans un fauteuil rouge devant un Luchini des plus énigmatiques et fabuleux dans l’Hermine ( sans caravane ), le soir c’était le dîner familial en mon honneur, sainte personne que je suis.

Bonne semaine mes douceurs .

De l’amour par douzaine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s