Les AS(S) à SAINTE MAX’

Salut mes beautés,

Aujourd’hui tout le monde peut se sentir visé ! Déjà mardi .. à priori logique quand le lundi est déjà passé !
Avez-vous profité comme il se devait de ce long weekend du 1er mai ?

18193841_10154744234514842_78288935093537695_nl’avantage de l’inconvénient

Assurément oui de mon côté ! Départ vendredi sur les chapeaux de roues du Q5 mais sans forcer en direction du sud, halte nous c’est le goût devenu celui de la légende à Lançon de Provence, finalement on a eu presque plus de bouchons en caisse que dans la nôtre !

Ricard d’arrivée et jeu de société histoire de bien se marrer, soyons clairs le trash et le vulgaire gagnent à tous les coups, pour la logique et l’intelligence on repassera pour le coup !

Samedi matin, comme tout weekend de filles qui se respecte, le passage par un caddie rempli est indispensable ainsi que la pile de magasines plus intellos les uns que les autres qui va avec (trash et vulgaire gagnent encore à tous les coups -encore un weekend intelligent !)

Déjeuner au soleil option vue canon sur mer, un avant-goût du paradis !  Le rosé resta ouvert toute l’après-midi ce qui aida relativement à l’épanouissement sans évanouissement !

18193814_10154744234989842_8922663610940442282_n Manet revisité

Deux surprises nous attendaient ensuite : la visite d’un bon canin aka le meilleur ami de l’Homme (encore faut-il déjà apprécier celui-ci) pour nous ravir et une fuite d’eau !  Mais ça tombait bien;  entre une princesse BillyBilly, une pro’ de la PI, une blondasse sur 4×4 full option, une miss handkerchiefs et une cannoise au métissage lyonnais, on avait aussi le droit aux plombières dans ce bon gros lot ! Concours de pieds mouillés et essorage au programme pour les plus débrouillardes ! Moi je défendais la cause de l’épuisette en espérant faire trempette mais on ne s’emballe pas, en mai la piscine c’est juste pour faire joli mais beaucoup moins pour mouiller son body !

L’heure de l’apéro arriva à ma plus grande joie, direction les fourneaux du frigo et mise en place ! Karaoké live;  playlist de compét’ des années 90  (j’en connaissais une sur quatre et une parole sur douze, décidément j’ai clairement loupé des trucs dans mon enfance). Mise en jambes faites, ravalement de façade pour les filles (je ne le suis qu’à moitié donc c’est toujours plus rapide) et direction Saint-Tropez sans trop forcer !

18193676_10154744234984842_8956048958208301086_nsyndrome mise en scène

5 paires de douze’ et une de reebook rentrèrent au Quai, tournée de spritz, perrier en plus pour les plus gâtées, fumer sans avoir à sortir, danser sans avoir à bouger, discuter sans s’entendre, constater qu’ici les pakis sont des femmes et que les roses à vendre trônent fièrement dans un  vase, admiration de la population aux alentours soit un combo de Rodriguez (pères ou fils ) au programme avant de filer boire le dernier verre soft ( pas pour moi assurément et rarement d’ailleurs pour le côté soft ) au Café de Paris !

Dimanche, réveil presque matinal mais sans soleil, heureusement Moorea sur la plage de Pampelonne nous tendait les bras, déjeuner les pieds dans le sable devant un défilé de la collection 1890 avant de chiller au rosé et à la vodka (oui ici c’est un autre monde, certainement pas le mien, surtout que vous me connaissez j’aurai pris du whisky pardi!) avec quelques garçons cette fois, qualificatifs pour certains : portefeuilles bien ouverts et langues bien pendues, pour le reste je ne dirai rien (uniquement parce qu’il n’y a rien à dire à moins que ce ne soit beaucoup trop !) ! Nota bene du Moorea : Mea-Culpa de la phrase ( toujours) de trop – ( je vous avais dit je suis pas fan de la vodka !)

18193880_10154744234814842_4056493234189767646_nwok de supers crevettes

Virée éclair à Saint Tropez, jus de tomate ( relisez si vous, vous avez bu ) en terrasse du bar du Port avec un côté très tchatcheur à toute heure avant de filer à la maison se ravaler en deux-deux avant de descendre pour dîner à l’Academy sans i mais exquis ! Accueil chaleureux, coupette offerte, amuse bouche à tomber,  mon estomac se jeta ensuite sur le tataki pour dévorer une vraie tuerie gustative, je vous épargne le régal de la tarte au citron meringuée. Bref, de l’accueil à l’assiette, un énorme coup de langue !

18198576_10154744234794842_4070464765666790967_ntataki

Lundi, au soleil mais avec option mistral, balade dans le petit village charmant de Sainte-Maxime, petit-déjeuner délicieux au Rendez-vous ( celui qu’il ne fallait pas manquer pour bien démarrer la journée), bonus touristique sur la plage, histoire d’encore un peu marcher dans le sable et de peaufiner son bronzage.

18194766_10154744234784842_846502827045643280_n

18194137_10154744647284842_7172384175583139653_n

18194596_10154744234619842_6535062011184763881_n18193841_10154744234514842_78288935093537695_n

Big-up à la princesse hôtesse et à la fine équipe !

Bonne semaine, vivement le prochain weekend aussi long qu’un pont !

Baisers mes adorés.

18194009_10154744234504842_9064568287813795667_nsee you south  – dans dix ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s